Les jeudis à Montréal…

Je m’apprêtais à paraphraser « les dimanches à Bamako », mais mon manque d’inspiration légendaire a encore frappé…

Bref! j’étais au concert d’Amadou et Mariam hier (jeudi). Pour tout vous dire, je suis arrivée au Métropolis à reculons. Pourtant, il s’agit d’un duo que j’aime bien….

20170713_221552

J’ai râlé

Commençons par ce qui m’a agacée, on en aura fini avec ça! Je sais qu’il y a souvent des contraintes horaires. MAIS LE SOUNDCHECK (en patois du Québec, pour les avocats de la francophonie: le test de son) EST CAPITAL et on devrait y consacrer le temps et l’énergie nécessaires. Parce qu’hier, les instruments couvraient les voix, celles de Mariam et de la choriste étaient étouffées et par moment, je me suis demandé s’ils avaient un bon retour sur scène… 😦

L’autre frustration vient de mes frères africains et moi (je plaide coupable, ça m’est arrivé plus d’une fois): pour des gens venant d’un continent réputé chaleureux, où on fait la fête, on exagère!!! On vient à un concert, on s’assied ou on s’adosse dans un coin et on bavarde toute la soirée, avec quelques maigres applaudissements ici et là pour faire comme les autres. Mon frère, ma sœur, si tu es là pour faire jasette comme on dit ici, va prendre un café ou va marcher sur le Mont-Royal! :p

J’ai kiffé

Ce fut comme d’habitude un plaisir de retrouver ce duo qui me rappelle que:

  • ce que certains considèrent comme un handicap n’est pas un obstacle. Il faut vouloir et se donner les moyens de réaliser ses rêves
  • l’art n’a aucune barrière! Ni physique, ni verbale (ils ont beau chanter en d’autres langues que le français, on reçoit leur message)
  • un des meilleurs moyens de réunir les peuples reste la musique, celle là qui transforme les émotions et sensations en mélodies…

Danser et fredonner avec des centaines d’autres personnes que je ne croiserais pas autrement dans cette vie est toujours pour moi une source de renouvellement. Et Amadou et Mariam nous ont une fois encore fait voyager. Un clin d’œil spécial à la choriste qui s’est avérée une danseuse exceptionnelle (son cardio doit être très bon, si je me fie à comment elle bougeait sur scène tout en ne manquant aucune de ses entrées vocales!)

Je suis peut-être arrivée à reculons, parce que fatiguée, mais je suis repartie un peu plus légère, guillerette 😀

20170713_215014

Mes prochaines sorties/mes recommandations

En attendant les spectacles extérieurs gratuits, et si votre week-end le permet:

  • aujourd’hui, 14 juillet: Jesse Royal à 21h au Théâtre Fairmount
  • samedi 15 juillet: Kae Sun à 21h à La Sala Rossa
  • dimanche 16 juillet: le RDV Mandingue à 20h30 au Balattou
  • en bonus, lundi 17 juillet: Just Wôan à 20h30 au Balattou (vous ne voulez vraiment mais vraiment pas le rater)

La programmation complète ici.

Et vous, qui sont vos chouchous de cette édition des Nuits d’Afrique?

Enamoureusement… 😉

On chante! On danse! Et plus si affinités…..

Une des choses que j’adore de l’été à Montréal, c’est la floraison de festivals plus tentants les uns que les autres. Au cours des derniers jours, j’ai essayé de faire le plein de concerts, même si j’aurais voulu avoir le don d’ubiquité pour en profiter plus.

 

nomadic massive

 

Énergie et diversité!

C’est ce que j’ai retenu du groupe Nomadic Massive. Entre une musique bien pensée, des artistes au talent indescriptible, des textes réfléchis et bien plus, je n’ai pas eu le temps de m’ennuyer ou de penser à autre chose. La synergie du groupe m’a vraiment donné envie d’en savoir plus, alors gardez un oeil ouvert, je devrais vous en reparler plus en détails bientôt 😉

Une interrogation reste cependant: « à quel moment est-ce qu’ils respirent? » (je vais poser la question à un des membres et je vous tiens au courant!)

 

just woan

 

Terrasse et cocktail…

C’est ce qu’il m’aurait fallu pour la présentation officielle du deuxième album de Just Wôan, Ikomo. En tout cas c’est comme ça que je me suis sentie. Vous savez: le genre de musique que tu aimes sans trouver les mots justes pour décrire tout ce que tu apprécies? Je me voyais rentrer du boulot, mettre en boucle les deux albums de l’artiste, me glisser dans des vêtements confortables, me verser un verre (l’abus d’alcool nuit lol), m’installer sur une chaise longue au balcon, avec éventuellement Chéri dans les parages, et simplement savourer un moment de douceur.

Mais ça, c’est sans noter ma jalousie (oui oui oui, ça m’arrive, je ne suis pas parfaite): les acrobaties que fait cet homme en voix de tête??? Lawd have mercy!

 

le R

 

R comme dans Relève

La première fois que j’ai rencontré Le R, c’était à Ottawa dans le cadre du festival franco-ontarien. On n’a pas eu le temps de beaucoup échanger, et encore moins de savourer sa musique. Alors j’ai béni les heures de bureau flexibles qui m’ont permis d’assister à son spectacle hier jeudi en après-midi. Ce que j’ai le plus aimé? La facilité avec laquelle il a embarqué le public dans ce voyage D’une rive à l’autre ;), faisant danser même les plus récalcitrants. Affaire à suivre….

 

FINA 2014

 

Mes coups de coeur pour le reste du festival

Les goûts et les couleurs ne s’expliquent pas. Mais puisqu’il faut choisir (et peut-être faire découvrir)…:

  • ce soir vendredi à 18h40, la diva sud-africaine Lorraine Klaasen. Vous connaissez mon admiration pour l’artiste, alors pas besoin de plus d’explications
  • demain samedi à 14h25: my afropolitan sister Veeby. D’abord parce que j’aime ce qu’elle fait, ensuite parce que….. je serai sur scène avec elle 🙂
  • juste après elle, la parade Brésil en fête qui sera riche en couleurs, comme toujours
  • le bal de l’Afrique enchantée à 21h30. Il y a des choses qui se vivent plus qu’elles ne se racontent alors si vous avez du temps….
  • à peu près tout de la journée de dimanche, pour profiter du soleil mais aussi du marché Tombouctou et des nombreuses activités offertes.

Toute la programmation extérieure se trouve ici.

 

Enamoureusement vôtre 😀